La musique de reportage

Publié le 29 novembre 2016 par Medamusic 

 

La sélection

La musique de reportage est le plus souvent issue d’une sélection de titres faite par la production, le rédacteur en chef, les journalistes ou les monteurs, d’artistes connues comme :  « Lily Dale » d’Arthur H , « Teardrop » de Massive attack, « On my way » de Cocoon, « knives out » ou « no surprises » de Radiohead …. L’usage est d’utiliser des titres du commerce que l’on reconnaît assez rapidement ou que l’on connaît de part leur mélodie mais que l’on n’arrive pas toujours à identifier comme par exemple « Just tonight » de Pretty Reckless ou « Midgnight City » du groupe M83. On reconnaitra ces musiques dans les émissions comme : « Sept à huit », « 66 minutes », « Complément d’enquête »… A quelques exceptions près, les productions font appel  à des musiciens, mais ils auront plutôt tendance à être sollicité pour des films ou des documentaires c’est à dire sur des formats longs. Notons aussi qu’en fonction de types de reportages, (sociétés faits divers, enquête, politique découverte, nature, etc..), l’univers musical sera sur des tonalités légères, amusantes, captivantes ou émouvantes.

Son rôle

Elle intervient pour accentuer une situation, une scène, un sentiment, une émotion, évoquer de la mélancolie, un moment de joie, de colère, ou appuyer une action plus ou moins rapide.

Sa particularité

Les reportages étant montés et finalisés dans des délais assez court et parfois dans l’urgence, la musique devient l’élément que l’on gère souvent en second plan. Ce qui peut expliquer pourquoi les mêmes sonorités reviennent souvent et que les CD de musiques circulent et s’échangent dans les productions.

Sa place

La musique de reportage reste essentielle dans le paysage audiovisuel, puisqu’elle est omniprésente, elle provient essentiellement de titre du commerce, ou de librairies musicales. Elle joue un rôle d’accompagnement et vivifiant sur les images et apporte ou pas de la brillance aux reportages. Mais le fait de retrouver les mêmes titres dans certains reportages, peut parfois être mal ressenti et pour le coup ne plus captiver l’attention. A l’inverse cela peut stimuler l’attention du téléspectateur, qui se dit : « ah mais je connais ce titre !  » Mais la densité en terme de production de reportages est telle, qu’on ne peut pas être aussi exigeant qu’avec un film ou un documentaire sur le plan musicale. Et gardons à l’esprit que l’élément principal d’un reportage reste avant tout le sujet et la volonté d’informer.

Laisser un commentaire

S'inscrire

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à : Medamusic Tél : 0681454626 Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Condition d'utilisation : Les œuvres proposées en téléchargement font l'objet de droits de propriété intellectuelle. Toute reproduction, communication au public, modification, adaptation, synchronisation ou quelconque utilisation doit faire l'objet d'une déclaration auprès de la SACEM ou d'autres société de gestion suivant le territoire.

Déja inscrit ? se connecter

Mot de passe oublié

Retour à la connexion

Se connecter

Pas encore inscrit ? s'inscrire Mot de passe oublié ?